Dembow, ce grand-père de 23 ans

iheartdembow

 

Qui est donc ce fameux Mr ???
Il s’agit du seul, de l’unique, du célèbre, du fameux motif rythmique (boucle/sample) qui occupe une place très importante dans la musique des années 90/2000 (et maintenant 2010).

 

En quelques mots :

1-Shabba Ranks : le titre Dembow sorti en 1991 a rendu populaire le riddim. Controverse quand tu nous tiens…
2-Reggaeton : lorsque le genre était encore underground, il s’appelait lui même le Dembow. C’était l’époque des fameux Spanish Ragga…
3-Ragga : cette dancehall si « basique » des antilles françaises est elle aussi basée dessus. Si c’est trop harmonisé/complexe ça ne passe pas… (pas assez ghetto ?)

Shabba Ranks est le parrain, Reggaeton et Ragga sont les enfants.

Rien ne valant un bon support pédagogique, je vous propose donc de vous rincer l’oeil sur la jeunesse de Dembow et de ses 1/2 frères.

Support pédagogique n°1

The Dembow Variations from wayneandwax on Vimeo.

Maintenant que nous savons de qui il s’agit je vais vous parler de ses petits enfants…
Nan mais chui sérieux là !!!

Le plus connu est Moombathon, la légende veut qu’un certain Dave Nada (DJ) en ralentissant de la Dutch House à la vitesse du Reggaeton pour les enchainer/superposer/mixer à provoqué une sorte d’hystérie sur la piste.
Le moombathon était né : une rhytmique de reggaeton avec des synthés dégoulinants et des lignes de basse saturée.

J’ai rarement vu une scène aussi productive et moussante, une sorte de déferlante mondiale qui arrive dans le sillage de l’électro (EDM) aux Etats Unis et prend pied plus facilement dans le cadre urbain que l’electro/pop façon club « c’est trop dl’a balleeeeuh… »

La preuve ? Bah le titre mondial de l’année 2013.

Support pédagogique n°2
http://youtu.be/_zCoCa6b6cU

Diplo (Major Lazer), Skrillex, Steeve Aoki, Francis Dillon, et beaucoup d’autres pointures de la musique électronique actuelle (je ne parle pas des vieux botoxés qui sont là depuis 2000 voir avant !) ont tous gouttés au moins une fois à la fièvre Moombah.

Le plus « drôle » dans cette histoire, c’est de voir des chanteurs Jamaïcains se faire inviter sur ces productions (Elephant Man, Busy Signal) ou plus simplement se faire remixer (Vybz Kartel, Konshenss). La boucle est bouclée, les petits enfants de Dembow ont fait leur retour aux sources…

Mais la musique actuelle est si mouvante (pensez au morphing), que certains n’ont pu s’empêché de jouer aux savants fous et de donner naissance à : MoombahCore, MoombahStep, MoombahTrap, MoombahKuduro qui sont des sous-genrse beaucoup plus dur/underground et qui pourraient choquer un public non averti.

Support pédagogique n°3

On notera que le mix est de Diplo lui même ! Au départ je voulais le faire, mais il a insisté (allléééé steupplllllèèèèèè). Bon j’ai cédé…

Voilà le cours est terminé pour aujourd’hui !

Publicités

4 réflexions sur “Dembow, ce grand-père de 23 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s