Pioneer DDJ SR : le micro-test

Introduction :

La célèbre marque de matériel DJ tente de devenir omnipotente et après avoir rempli presque toutes les cases traditionnelles, elle déploie maintenant ses tentacules dans la catégorie des contrôleurs. Après avoir sortie ce qu’elle pense être le mètre-étalon personnifié par le DDJ SX (qui a parlé du Numark NS7-II au fond ? ^^) voilà qu’est sortie en toute discrétion son petit frère le DDJ SR alors que la campagne de présentation avait été un gros buzz.

Entre les retards de livraison et la sensation d’avoir un DDJ SX au rabais il n’en fallait pas plus pour mettre en péril le petit nouveau.

Un simple tour d’horizon du web dj francophone (et même international) suffit à montrer le peu d’intérêt pour cette machine. Et pourtant…

Plutôt que de refaire un article long et assommant je vais tenter de faire une sorte de complément d’information par rapport à tout ce que l’on trouve déjà sur le net.

DDJ-SR_angle_high

Mensurations :

Avec 55cm de longueur et 32cm de profondeur il n’est pas dans la catégorie jouet, ou alors c’est un beau joujou mais il n’est pas non plus dans la catégorie de ceux qui en imposent, le poids est de 4.5Kg grâce à une construction entièrement en plastique et recouverte d’une fine plaque d’alu peinte.

Différences entre le SX et le SR :

  1. Ce n’est pas un mixeur autonome : on ne peut pas y brancher des platines et l’utiliser sans ordinateur
  2. Il n’y pas d’afficheur au milieu des jogs : vu la précision relative de ceux-ci ce n’est pas une grande perte.
  3. Le strip search (bandeau de recherche) est absent : il a été remplacé par un shift+jog moins « prestigieux » mais tout aussi efficace.
  4. Pas de possibilité d’éditer ses grilles rythmiques directement depuis le contrôleur.
  5. La gestion de multiples boucles mémorisées est laborieuse : pour l’instant je ne peux rappeler que la première boucle stockée ou la dernière utilisée. A voir dans le futur… (mise à jour du logiciel).
  6. Le SR ne dispose pas du mode dual deck qui va synchroniser les commandes sur 2 platines du même bord (1+3) ou (2+4) par exemple.
  7. Le SR a en revanche un mode ‘pad plus’ qui offre une deuxième couche de fonctions à la section de pads.
  8. Le SR est alimenté exclusivement en usb : pas d’adaptateur secteur.
  9. Pas de réglage de la sensibilité des jogs. La sensibilité est cependant très bonne par défaut.
  10. Une seule entrée micro, jack de surcroit (berk !) et pas de sorties xlr (jack ou rca).
  11. Les boutons rotatifs de la face avant ne sont pas rétractables.
  12. Les vu-mètres sont au nombre de deux, limités à 6 leds chacun et avec une bascule « ch1/2 » ou « master ».
  13. Un seul bouton permet de gérer le volume du ‘Master’ OU du ‘Booth’. (interrupteur en face arrière).
  14. Affichage des valeurs de temps directement sur le contrôleur pour certaines fonctions.

Petit détail de la gamme DDJ-S* :

  • DDJ-SX : 4 voies / 4 canaux
  • DDJ-SR : 4 voies / 2 canaux
  • DDJ-SB : 2 voies / 2 canaux

DDJ-SR_PAD-PLUS_high

A l’usage :

Venant directement d’un Numark NS6, la première chose qui m’a interpellé est la sensibilité des jogs. Elle est bonne, contrairement au NS6 un poil trop sensible qui détectait le touché alors que le doigt était encore en approche à 2 ou 3mm, sur la Pioneer ce problème n’existe pas : les scratchs s’en ressentent. Malheureusement les rewinds et autres pull-up ne sont pas du tout du même tonneau (contrairement au NS6).

Le deuxième élément marquant est le mixer, bien que ce soit géré par le logiciel je n’ai pas du tout les mêmes sensations, à croire que les courbes d’égaliseur et de filtres suivent à la lettre la couleur Pioneer. On aime ou non, c’est pourtant la référence pour beaucoup.
Puisque nous sommes sur le mixer, les leds sont juste là à titre symbolique : peu nombreuses, peu réactives, elles donnent une vague idée de ce qui se passe dans l’audio : c’est pire que sur le NS6 !

La sortie casque est d’une bonne puissance malgré le fait que l’alimentation soit effectué par une simple prise usb et la sortie master est donnée pour 101dB mais je n’ai pas encore eu l’occasion de vérifier ce que ça donne en situation réelle. A priori c’est la même chose que le DDJ-SX, un poil meilleur que le NS6 qui était déjà nirvanesque de ce coté là.

La machine est hyper agréable grâce à ses dimensions, la notion de confort est préservée, on ne se sent pas à l’étroit : les crampes et autres dérangement du canal carpien ne semblent pas se profiler à l’horizon grâce aux nombreuses fonctions en accès direct (sans combinaisons de touches douteuses).

Ceux qui sont habitués à du matériel Pioneer ou veulent se familiariser avec, seront aux anges. Les autres devront se convertir. Par exemple je déplore l’absence de boutons de pitch bend, donc obligé d’utiliser la bague du jog et c’est parti pour une séance skate board…

Serato DJ 1.6 beta :

En quittant Itch j’ai très tôt détesté SDJ dans ses premières versions. Entre les coloris un peu vifs, l’explosion de boutons cliquables à l’écran (quelle honte), et surtout l’appétit d’ogre de la version en terme de ressources j’avais tourné la page Serato. Alors que je me dirigeais lentement mais sûrement vers un Traktor S4 mk2 (puisque Traktor 2 était le seul logiciel capable de fonctionner sur mon vieux PC), voilà que sort cette beta. Un rapide test avec un VCI 380 et un DDJ-SX m’a permis de mesurer immédiatement l’optimisation effectuée : retour à la case Serato !!!

Lenovo Thinkpad Core2Duo 2.5Ghz / 4Go de ram / W7 familiale 64 bits, voilà le vieux coucou qui me permet de faire tourner le logiciel avec 128 samples de latence (2 dans SDJ), pas de Core i5 ou i7 ni de Sandy-Ivy bridge et autres Haswell. Non, un bon vieux Intel(R) Core(TM)2 Duo CPU T9300 @ 2.50GHz des familles. Ça fait 7ans que je mix avec cette machine qui n’est pas un Mac…

Sur la nouvelle version, fini les décrochages usb, fini le cpu qui reste au rouge dans le logiciel alors que je suis à 45% dans le gestionnaire Windows. Désormais, 11 à 25% d’occupation processeur avec 4 platines, des effets, du slicer, tout y passe sans coupures audio. L’interface quant à elle, a subit un léger lifting, elle me plait un peu plus. La version n’est certes pas définitive et nécessite quelques améliorations mais est déjà bien suffisante et surtout utilisable !

Astuces :

  • changer la sortie audio de 24 à 16bits dans le panneau de configuration audio de la carte son (moins d’information à traiter et la qualité de son ne s’en ressentira pas avec vos fichiers mp3 pourris)
  • utiliser un câble avec 2 prises USB A vers 1 prise USB B : vous serez toujours en 5V mais 1A disponible au lieu de 500mA, donc en cas de fluctuations électriques ou de faiblesse de votre port usb, vous êtes sauvés. Là où je vois les leds vaciller en terme de luminosité, certains seront carrément déconnectés…

Y-usb

Conclusion :

Que vous ayez un budget restreint ou aucune nécessité pour certaines fonctions avancées du DDJ SX, le SR offre une très bonne alternative. Et quoi qu’en disent certains « pro », cette machine est tout à fait capable d’assumer le travail : elle saura répondre aux exigences du plus grand nombre. Les concessions faites par Pioneer sur ce modèle ne sont pas bloquantes. Les dimensions et le poids contenu le rende suffisamment transportable sans pour autant sacrifier le confort d’utilisation. L’expérience utilisateur a vraiment le goût du Pioneer !

Je pense avoir fait le tour, n’hésitez pas pour les questions et autres.

Publicités

19 réflexions sur “Pioneer DDJ SR : le micro-test

  1. salut spark!!!
    j ai acheté la ddj sr récemment,tout fonctionne nickel.ne voila t il pas que depuis quelques temps le jog droit ne réagis plus quand je veux scratcher ou jouer avec le tempo!!!
    j ai installé la derniere version du firewarme cad la 1.7 et toujours rien ?
    Peux tu m’éclairer sur ce bug s il te plait.
    Cordialement

    • Hello,
      je pense à un soucis matériel pour les raisons suivantes :
      – le scratch passe par la détection du touché sur le dessus
      – le tempo passe par le mouvement rotatif sur la couronne extérieure
      ce sont donc 2 choses bien distinctes, autrement dit tu aurais pu avoir un problème ou l’autre, le fait que ce soit les 2 indique (pour moi) un soucis physique sur le jog. Connectique interne ?

      Tu peux également testé le réglage de la sensibilité, ça se fait en mode utilitaire (voir p27 à 30) : http://pioneerdj.com/support/files/img/DRI1180A.pdf
      Si ça ne change toujours rien, retour au SAV ou en garantie…

      A+

  2. Salut !!

    Je te remercie tout d’abord de m’avoir répondu aussi rapidement.
    C ‘est une très bonne analyse comme tu le dis dan ton descriptif concernant le pitch bend et dans ton message.

    J’ai eu l’occasion de régler la sensibilité du jog droit gràce aux parametres du mode utilitaire, et j ai constaté qu il fonctionnait une fois sur deux.

    Donc finalement je pense ramener ma table au magasin car j ai déja appelé pour savoir ce qu on pouvait faire,surtout qu’ell est toujours sous garantie.

    Je te tiendrai au courant et je te remercie encore pour toutes ces informations.

    Cordialement!!

    • Re,
      au moins tu es fixé maintenant, essaye de savoir pourquoi tu as eu ce soucis (oxydation ?) avec l’atelier.
      Je te remercie également de passer sur le blog !
      A+

  3. Pingback: Le secret des contrôleurs dj usb | SPARK 972

    • Hello, une table ou un contrôleur midi ? Je sais qu’avec certains contrôleurs comme le Novation Twich en faisant la somme des sorties on peut gagner en puissance.
      Si c’est saturer c’est que ça joue dans le rouge, si ce n’est pas le cas, les fichiers joués ou la carte son sont peut être de mauvaise qualité.

  4. Salut Spark

    Super ton test !!
    Si tu peux m’éclairer ??
    Alors qu’il y a un morceau qui joue a gauche (platine 1 ) en chargeant un morceau sur la platine 2 et en appuyant sur le bouton  » hot cue roll  » le morceau se met directement en lecture sur la platine 1 (impossible d’activer la fonction « hot cue roll  » le morceau reprend toujours à zéro sur la platine 1 )
    Esct ce un bug ou une fonction activée ?
    Merci pour ton aide ……..972 REPRESENT.

    • Hello, désolé pour la réponse tardive.
      Je viens de faire le test et je n’ai pas le soucis.’Hot Cue Roll’ nous sommes bien d’accord que c’est le mode en rouge (et non pas en bleu) ?

  5. Salut Spark

    Top le blog…
    je sais pas si tu pourrais m’aider……
    Avec mon DDJSR quand un morceau joue sur la platine 1 (celle de gauche ) et quand je charge un morceau sur la platine 2 (à droite donc) en appuyant sur le bouton  » hot cue roll  » le morceau se lance directement en lecture sur la platine de gauche en coupant le morceau qui jouait déjà ……..
    Est ce bug ou une option activée………….Si tu peux me répondre ……….??

    • Ca veut donc dire que tu n’as pas les répétitions des points cues ? Oui c’est un bug car on ne peut pas modifier ce comportement normalement. Les modes ‘Pad plus’ sont figés sauf sur les durées des répétitions ou l’intensité de l’effet.

  6. Salut Spark,
    Je voulais savoir si on est obligé de brancher des enceintes sur le controleur DDJ SR ou on peut laisser brancher les enceintes sur l’ordinateur ?

    • Pas le choix, le son sort de la carte son du SR. Sinon il y a toujours la possibilité de prendre les sorties du SR et les mettre sur les entrées intégrées de la carte son du pc et d’en faire le monitoring.

  7. Salut Spark,

    Est il possible de brancher deux Platines cd Numark Dnx 500 et d’utiliser le tout avec le logiciel serato ??

  8. bonjour j’aurai besoin d’un petit renseingement svp
    j’ai acheter ce controleur mais je n’ai pas d’enceintes
    peut on metre directement des enceintes amplifier sur le controleur????
    si oui que faudrait il ?
    Cordialement Alex

    • Bonjour,
      oui on peut y connecter des enceintes amplifiées, en fonction du type de câble il faudrait utiliser master 1 (jack) ou master 2 (rca) à l’arrière du contrôleur. Pour du XLR, prévoir un adaptateur, à voir évidement en fonction des enceintes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s